Ingénierie

Nous développons votre produit / process

du concept à l’industrialisation

L’ingénierie est mise à contribution de votre projet pour développer et mettre au point votre produit/process. Ce temps est consacré à trouver des solutions techniques fiables, économiques et environnementales.

Nemo Engineering vous accompagne afin de valider les hypothèses définis et  recherche les technologies qui feront la différence dans votre secteur (impact environnemental, coût, fiabilité, disponibilité, support…).

Nous nous appuyons sur notre expérience et nos réalisations pour développer des conceptions simples, robustes, adaptées aux cycles de vie et aux usages.

Une offre sur mesure en ingénierie pour votre projet

Nous nous adaptons à votre besoin en associant notre vision généraliste aux expertises nécessaires pour la réussite de votre projet

Notre approche 

Une méthode –  dialogue & agilité

Chaque projet est unique et demande de s’adapter au sujet. Nous privilégions l’agilité et le dialogue tout au long du projet. Ils permettront d’échanger sur les avancées, les choix, les difficultés et de réorienter le projet au besoin.

L’évaluation des moyens

Pour tous projets, l’évaluation des coûts est un travail délicat. Nemo Engineering travaille avec des outils simples qui permettent de retranscrire les besoins et d’avancer étapes par étapes pour évaluer au plus juste les moyens nécessaires aux développements :

  • L’analyse fonctionnelle externe

    Elle permet de passer en revue les fonctions du produit,  les différentes interactions avec les usagers et les contraintes environnementales relatives afin de saisir les problématiques et d’identifier les objectifs à obtenir.

  • L’analyse de la valeur

    Elle permet d’affecter des moyens au projet en adéquation avec l’importance relative des différents besoins à satisfaire. Établir l’architecture fonctionnelle d’un système nous permet de poser les premières hypothèses de la structure envisagée et de son organisation. Le schéma bloc identifie les compétences et les coordinations nécessaires à sa réalisation. 

  • L’analyse de risque

    Elle est alimentée tout au long d’un projet mais lorsqu’elle est initiée dès la phase d’expression du besoin, elle nous permet d’évaluer les risques potentiels, de les classifier et de proposer des actions en conséquent.

  • Le retour d’expérience

    Lié à la réalisation d’un POC, d’un démonstrateur ou d’un premier produit, il permet grâce aux informations recueillies d’évaluer les moyens nécessaires au nouveau développement.

L’évaluation du coût cible – target costing

  • Design to cost

Lors d’un développement de type ‘design to cost’ l’étude de marché aura permis d’évaluer le volume de production, les cadences et les objectifs de coût à atteindre. Ces éléments nous guident dans le développement du produit.

  • Produit innovant

Pour un produit innovant ou de rupture, il n’existe pas encore de marchés. On comprend aisément qu’il est difficile d’avancer avec des certitudes. L’étude de concept basée sur l’approche de conception par le design thinking met à disposition des outils permettant de tester le coût cible et d’évaluer sa capacité à rencontrer un marché.

AMDEC : Analyse Des Modes de Défaillances, de leurs Effets et de Criticités
FMEA : Failure Mode and Effect Analysis

Avant projet

L’étude de faisabilité

L’étude de faisabilité permet de faire un tour d’horizon sur l’état de l’art ou d’approfondir un sujet en apportant des réponses aux questions que l’on se pose. L’étude va explorer les solutions envisageables, faire le bilan de l’existant, des brevets et des certifications nécessaires à la mise sur le marché visé.

L’étude peut ainsi permettre de susciter une nouvelle vision ou une innovation. Mais l’objectif principal est de se rassurer pour passer au développement. Elle est finalisée par une évaluation des coûts nécessaires aux études, à la fabrication et à l’investissement.

L’étude de faisabilité permet de sécuriser l’entreprise dans la première étape du processus de développement d’une innovation à fort contenu technologique. (Cea-tech)

L’étude amont

L’étude amont se situe dans le périmètre de la recherche et du développement. On peut aussi l’identifier sur une échelle TRL* entre les stades de développements 4 et 7. Elle est réalisée dans un temps long au contraire de l’étude de faisabilité. Elle permet à l’entreprise d’explorer de nouvelles techniques et d’acquérir un nouveau degré de maturité dans un domaine technique permettant ainsi de l’intégrer dans le développement de ses nouveaux produits.

TRL : Technology Readiness Level

Savoir faire

Avant projet

  • Rédaction de cahier des charges
  • Définition de l’architecture de système
  • Note de calcul prédimensionnement
  • Modélisation /  Simulation
  • Maquette d’essai
  • Conduite de tests et mesures
  • Évaluation des coûts / Chiffrage

Développement

L’ingénierie dispose de nombreux outils qui permettent d’avancer progressivement dans le développement d’un projet.

L’ingénierie doit faire preuve d’imagination et d’astuces pour trouver et intégrer les savoir faire adaptés à la réalisation du sujet.

Le développement d’un système s’appuie sur la définition d’une architecture de principe qui permet de définir les études par corps de métiers et de spécifier les données d’entrée et de sortie pour chacune d’entre elles. C’est la feuille de route du développeur.

L’étude détaillée

Un temps consacré pour trouver une solution optimale

L’étude a pour objectif de produire des données pour la fabrication mais elle doit aussi s’assurer en cours de route que celles-ci sont conformes aux exigences définies.

La recherche de la performance et de la fiabilité

Ce travail est le fruit d’itérations, de simulations, de prototypes et d’essais qui permettent de valider la fonction, la robustesse et la performance désirée d’un ensemble ou d’un sous-ensemble.

Savoir faire

Etude mécanique

  • conception de pièces et d’ensembles (injection plastique, tôlerie, usinage…)
  • détermination de matériaux, de traitements de surfaces adaptés aux besoins,
  • notes de calculs, simulations,
  • plans de définitions, plans de tests, justifications.

Etude Mécatronique

  • conception et intégration de systèmes électroniques, instrumentations, automates, actionneurs,
  • conception de cartes électroniques : interfaces, alimentations,
  • plans de câblages d’ensembles et sous ensembles (schématiques, faisceaux),
  • programmation (contrôle commande, traitement de données).

Industrialisation

L’industrialisation est un temps de consultations, d’échanges et de mises au point qui va permet d’aboutir à la validation de la fabrication de votre produit. Elle s’initie tôt dans le projet et les valeurs que vous-vous êtes fixées à l’origine seront vos guides au cours de ce processus.

Durant le développement, l’ingénierie se concentre sur la validation fonctionnelle de l’équipement mais elle doit aussi s’assurer de la faisabilité en production et de la cohérence économique des solutions envisagées vis à vis du projet.

Plus on se rapproche de la fin du développement et plus la précision des échanges et la coordination entre les corps de métiers vont permettre de franchir cette étape. La fourniture des données techniques, le suivi de la mise en œuvre des processus de fabrications et des outillages, la mise en place d’indices qualités… font parties des nombreuses tâches suivies lors de l’industrialisation d’un produit.

Les stratégies de partenariat

La mise en production d’un produit est associée à des services connexes achat, logistique, méthode, qualité, service après vente…Il s’agit d’une organisation systémique.

Pour établir votre stratégie, il faut déterminer votre valeur ajoutée dans cette organisation. Cela va vous permettre de définir vos besoins et ainsi trouver les partenaires adaptés.

Pourquoi se diriger vers un partenariat industriel?

Il va vous permettre d’accroître vos moyens. C’est un professionnel dans son domaine dont on attend une vision, une expertise sur le sujet. Un partenariat est une relation de confiance qui se noue sur le long terme. Pour l’instaurer, un dialogue, un cadrage précis et réciproque sont nécessaires.

La certification

C’est le produit fini qui obtiendra la certification.

On comprend vite que si l’on attend la fin du développement et de l’industrialisation pour se rendre compte d’une erreur celle-ci peut avoir de lourdes conséquences. Pour éviter cela on intègre des validations intermédiaires permettant d’avancer plus sereinement.

Certaines informations vont également piloter le développement de votre produit. Ainsi les certifications attendues pour le marché ciblé vont introduire des contraintes, des exigences de qualité et des modes de fabrication que l’on prend en compte dès le début du développement.

Industrialisation

Savoir faire

Industrialisation

  • Sourcing, audit fournisseur,
  • Suivi de projet, coordination, intégration,
  • Suivi de dossiers.

Certification

  • Collaboration avec les laboratoires de mesures agréés et les organismes de certifications.
  • Normes CE, MIL-STD, EN 9100, EN 60601, EN 60945

Nemo Engineering

Menu